Tusculan

Grec  >  Mythologie

ΠΟΛΥΞΕΝΗ· Δούλη θανοῦμαι, πατρὸς οὖσ’ ἐλευθέρου. (« POLYXÈNE : Esclave je mourrai, alors que je suis la fille d’un père libre. », Euripide, Hécube)

Nous sommes le jeudi 9 décembre 2021. Il est exactement 08 h 53 en France métropolitaine.

Programmes Méthodes Langue Civilisation Mythologie Bibliothèque Liens

Les signes du zodiaque en grec

Les signes du zodiaque, tels que nous les connaissons de nos jours n’ont pas, dans l’Antiquité l’importance astrologique et ésotérique que nous leur donnons (même si cette dernière dimension s’est développée avec le temps).

Quoi qu’il en soit, mon propos ici est plutôt d’indiquer les noms en grec (ancien) de ces constellations qui, traduits, sont les mêmes que les nôtres ; il est aussi intéressant de connaître leur origine et les récits qui relatent cela.

Rappelons que le Zodiaque est le cercle que les Anciens voyaient dans le ciel étoilé se dérouler sous leurs yeux en l’espace d’un an et que les constellations qu’ils y observaient leur ont donné l’idée qu’elles représentaient des animaux ou des allégories, rattachés à des mythes.

Les noms latins de ces constellations figurent dans la partie du site consacrée au latin (voir ici).

 

constellations

 

  1. Κριός (Krios) : Bélier.

    Ce Bélier est celui qui portait la Toison d’or que conquit Jason. La légende raconte que ce bélier fut antérieurement sacrifié par celui qui le chevaucha (et fut ainsi sauvé – Phryxos) et métamorphosé en constellation (on parle de catastérisme) par les dieux, Zeus sans doute. La Toison devint ensuite objet de convoitise, et de quête menée par Jason et les Argonautes.

  2. Ταῦρος (Tauros) : Taureau.

    Le Taureau est l’animal de couleur blanche en lequel Zeus se transforma pour enlever la jeune Europe (en échappant ainsi à la vigilance de son épouse Héra) qu’il emporta au loin sur son dos pour s’accoupler avec elle.

    Une autre légende rattache le Taureau à Zeus. En effet, alors qu’il avait séduit la jeune Io et que son épouse Héra poursuivait celle-ci de sa vengeance, il eut l’idée de la tranformer en génisse blanche pour qu’elle échappe à la vigilance d’Héra.

    Enfin d’autres récits font de ce Taureau celui que Poséidon offrit à Minos afin qu’il le lui sacrifiât. Comme Minos ne tint pas sa promesse et garda le taureau vivant, le dieu se vengea en rendant Pasiphaé amoureuse de l’animal et enceinte du Minotaure.

  3. Δίδυμοι (Didumoi) ou Διόσκο(υ)ροι (Diosko(u)roi) : Gémeaux.

    Les Gémeaux sont des jumeaux célèbres, les Dioscures, c’est-à-dire Castor et Pollux. Les deux frères symbolisent l’amour fraternel ; ils sont fils de Léda que Zeus séduisit sous la forme d’un cygne, et de fait n’ont pas le même père : Pollux est fils de Zeus (il est donc immortel), alors que Casor est le fils du mari de Léda, Tyndare (il est donc mortel). Lorsque celui-ci mourut, son frère fut inconsolable et obtint de partager avec lui son immortalité. les deux frères sont donc la moitié du temps dans les Enfers (le monde des morts), l’autre moitié au ciel.

  4. Καρκίνος (Karkinos) : Cancer.

    Le Cancer est une écrevisse ou un crabe rattaché au mythe d’Hercule. Lorsque celui-ci s’employait à combattre l’Hydre de Lerne (l’un de ses douze Travaux), il fut perturbé par un crustacé (géant ?) envoyé par la déesse Héra qui le pinça violemment au pied et qu’il tua sur le champ. On dit que la déesse fit de cette écrevisse une constellation.

  5. Λέων (Leôn) : Lion.

    Le Lion est la bête féroce que combattit aussi Hercule dans la contrée de Némée (un autre de ses douze Travaux), et qui fut transformé par Zeus en constellation.

  6. Παρθένος (Parthenos) : Vierge.

    La Vierge est, selon certaines sources, Astrée, la déesse de la Justice qui vivait sur Terre pendant l’Âge d’or et quitta le monde des hommes lorsque celui-ci fut devenu l’Âge de fer, horrifiée à la vue des crimes commis par les mortels : elle gagna donc le ciel.

    Une autre légende raconte que cette Vierge serait une jeune fille remarquable par son dévouement filial, Érigone, que Dionysos aurait placée parmi les constellations : rendue inquiète par la disparition de son père, Icarios, elle l’avait recherché sans relâche et le découvrant assassiné s’était pendue de désespoir.

    Enfin, des divinités furent aussi associées à cette constellation, en raison de leur caractère juvénile ou virginal, telles que Déméter (Cérès chez les Romains) ou Perséphone (Proserpine chez les Romains).

  7. ζυγός (Zugos) : Balance.

    La Balance est associée aux constellations voisines, la Vierge et le Scorpion.

    Selon les uns, elle serait la balance de la Justice, tenue par Astrée devenue la constellation de la Vierge (voir ci-dessus).

    Selon d’autres traditions, elle représenterait les pinces de l’animal transformé en constellation du Scorpion (voir ci-dessous)

  8. Σκορπίος (Skorpios) : Scorpion.

    Le Scorpion est lié à la mort du chasseur géant Orion. Celui-ci avait, selon la légende, offensé la déesse Artémis (ou une autre divinité selon d’autres sources), laquelle divinité se vengea en envoyant un scorpion le piquer mortellement. Orion et ce scorpion devinrent tous deux des constellations portant leur nom respectif, ce dernier figurant dans le zodiaque.

  9. Τοξότης (Toxotês) : Sagittaire.

    Le Sagittaire est un archer, et celui qui bande l’arc, prêt à tirer, est un Centaure, à savoir une créature mythologique possédant un corps et des jambes de cheval et un buste d’homme. Il s’agit sans doute de Chiron, le plus sage d’entre eux, qui demanda à mourir pour ne plus subir les atroces souffrances dues à une flèche empoisonnée : Zeus lui accorda ce privilège et lui donna une place au ciel, faisant de lui une constellation (certains pensent que ce serait la constellation du Centaure).

    Une autre légende rapporte que ce Sagittaire est Crotos (c’est d’ailleurs un des noms du Sagittaire en latin), un Satyre qui inventa l’arc et appréciait à ce point l’art des Muses que celles-ci demandèrent à Zeus de le transformer en constellation.

  10. Αἰγοκερεύς (Aigokereus) ou Αἰγόκερως (Aigokerôs) : Capricorne.

    Le Capricorne est habituellement représenté comme un animal hybride possédant un corps de chèvre et une queue de poisson. Certains récits rapportent que la constellation est issue de la métamorphose de Pan, créature aussi hybride mi-homme mi-bouc qui aida Zeus dans sa lutte contre Typhon en se transformant partiellement en poisson ; Zeus le plaça ensuite au ciel pour le récompenser.

    Selon une autre tradition, le Capricorne serait la chèvre Amalthée qui allaita Zeus pendant sa petite enfance et serait plus tard devenue une constellation (mais ce serait plutôt la constellation de la Chèvre).

  11. Ὑδροχοεύς (Hydrochoeus) ou Ὑδροχόος (Hydrochoos) : Verseau.

    Le Verseau est celui qui en français « verse de l’eau » (c’est d’ailleurs l’étymologie du mot, qui reproduit le sens du mot en grec ancien), et le personnage mythologique qui correspond à cette définition est Ganymède, l’échanson des dieux, accessoirement amant de Zeus. Celui-ci l’avait enlevé en prenant la forme d’un aigle (selon certaines traditions) et lui donnera une place dans le ciel, non loin de la constellation de l’Aigle.

    Une autre tradition rapporte que le Verseau serait Deucalion en raison de l’importance des eaux du Déluge auquel il réussit à échapper.

    Enfin une autre légende prétend qu’il s’agirait d’Aristée, le célèbre apiculteur responsable de la mort d’Eurydice placé au ciel après sa mort.

  12. Ἰχθύες (Ichthues) : Poissons.

    Les Poissons représentent ceux que chevauchèrent Aphrodite et son fils Éros pour échapper au géant Typhon ; certaines légendes affirment que les Poissons étaient ces mêmes divinités métamorphosés en poissons.

 

voie lactée

 

 

retourla page sur la vie religieuse en Grèce peut aussi vous intéresser

 

retourRevenir à la page sur la mythologie grecque


retour Retour en haut de la page      retour Retour à la page d’accueil

Valid XHTML 1.0!      Valid CSS 2!