Tusculan

Grec  >  Civilisation

ἐρέω τε δηὗτε κοὐκ ἐρέω

καὶ μαίνομαι κοὐ μαίνομαι. (« J’aime à nouveau et je n’aime pas, et je suis fou et je ne suis pas fou. », Anacréon, Odes)

Programmes Méthodes Langue Civilisation Bibliothèque Liens

Les auteurs grecs : Eschyle (Αἰσχύλος [Aiskhulos] en grec)

(≈ 525 - 456 av. J.-C.)

Quelques éléments biographiques

Natif d’Éleusis, il combat à Marathon et Salamine. Il écrit environ 90 pièces de théâtre, dont il ne reste aujourd’hui que 7 tragédies et des fragments ; il remporte au moins treize victoires aux concours de tragédies. Son théâtre reste très simple (même s’il innove en introduisant un second acteur sur scène), poétique (il accorde une grande place au chœur et aux images fortes) et reflète l’essence du tragique à travers une fatalité à la fois cruelle et juste.

 

Son œuvre

Les Suppliantes (Ἱκέτιδες [Hiketides] en grec) met en scène les Danaïdes poursuivies par leurs futurs époux.

Les Perses (Πέρσαι [Persai] en grec) : le sujet est contemporain et aborde la défaite de Xerxès à Salamine.

Prométhée enchaîné (Προμηθεὺς δεσμώτης [Prometheus desmotes] en grec) : l’action renvoie au mythe de Prométhée, enchaîné sur un rocher sur ordre de Zeus, pour avoir donné le feu aux hommes.

Les Sept contre Thèbes (Ἑπτὰ ἐπὶ Θήϐας [Hepta epi Thebas] en grec) : tragédie consacrée à la lutte fratricide entre Étéocle et Polynice (accompagné de six rois venus l’aider à reprendre la ville de Thèbes).

Agamemnon (Ἀγαμέμνων [Agamemnon] en grec), première tragédie de la seule trilogie conservée. Elle relate le retour vers Argos d’Agamemnon, chef de l’expédition grecque vers Troie, en compagnie de sa captive troyenne, la devineresse Cassandre, et leur assassinat par Clytemnestre (et Égisthe) à leur arrivée. C’est la plus longue des pièces conservées (1673 vers, soit 600 de plus que les autres).

Les Choéphores (Χοηφόροι [Khoephoroi] en grec), deuxième tragédie de la seule trilogie conservée. La pi&eagrave;ce rapporte le retour à Argos du fils d’Agamemnon, Oreste, qui, avoir été reconnu par sa sœur Électre, venge son père en tuant Clytemnestre et son amant Égisthe. Le chœur des choéphores (porteuses de libations en l’honneur d’Agamemnon) donne son nom à la tragédie.

Les Euménides (Εὐμενί δες [Eumenides] en grec), troisième tragédie de la seule trilogie conservée. Oreste est poursuivi par les Érinyes (pour le meurtre de sa mère) et se réfugie à Athènes. Il y est absous et les Érinyes deviennent « bienveillantes » (c’est le sens du mot eumenides).

 

Quelques auteurs grecs :

 

Revenir à la page sur la littérature grecque antique


retour Retour en haut de la page      retour Retour à la page d’accueil

Valid XHTML 1.0!      Valid CSS 2!